ID
PW
Login  Register  Help
My album reviews/comments My collection My wish list
Seth - Les Blessures de l'Âme cover art
Band
preview 

Seth

Albumpreview 

Les Blessures de l'Âme

(1998)
TypeStudio Full-length
GenresBlack Metal
LabelsSeason of Mist
Album rating :  85 / 100
Votes :  1
Lyrics > S > Seth Lyrics (32) >

Les Blessures de l'Âme Lyrics

(7)
Submitted by level
1. La Quintessence du Mal (8:36)
Idole de mes insomnies, obsession de mes nuits,
Un silence glacial se propage en cette antre
Où la lune jouissive prend possession du désir.

Obscurité, tombeau des apparences, détruit les masques de chair,
Fait régner Satan, Lucifer et les Lueurs Sanguinaires.

Que sorte du caveau des Immortels
L'esprit de l'homme démoniaque.
Que la chaleur de son mépris embrase l'humanité,
Quel ne soit plus que cendre,
Sur laquelle il soufflera pour que jamais ne ressuscitent faiblesse et stupidité,.Mais des âmes Invulnérables, comme sorties
de l'Enfer, donneront la mort à son corps.

Pour que se répande le sang purificateur qui fait renaître des esprits
Dont les idées font grandir le monde.

Vampire troublant, prend mon corps pour cercueil.

Et réalise ton rêve funèbre, mettre l'humanité à tes pieds.
Que l'humilité la rende humble
Et que la souffrance lui apporte une plus grande maturité.

La lumière de ton regard les guidera
Vers un destin plus tragique mais non moins pathétique.

Vampire troublant, prend mon corps pour cercueil.
2. Hymne Au Vampire (Acte I) (5:15)
L'Ambition de cet Empereur sera ton plus grand Honneur.
La Démesure de ce dieu te conduira vers d'autres Cieux.
Le Courage de ce Guerrier te fera oublier qui tu es.
La Déraison de ce Génie sera une Porte ouverte vers l'Infini.
Et cette Humanité décadente se prosternera
Devant ce Maître de l'au-delà
Fidèle tu seras, comme Ange du Démon tu survivras.

Alors viens me rejoindre de l'Autre Coté,
Là où tout commence et là où tout périt à jamais.
Des Cendres de ce Monde Naîtra notre Empire,
Symbole de Chaos et Désolation a venir.

Laisse couler ton Sang, et regarde l'Au-Delà.
Laisse couler ton Sang, et détruit cette Faible Croix.
Par la Haine, la Guerre et Souffrance
Ce Monde perdra sa Foi.
Par la Haine, la Guerre et Souffrance
Ce monde trouvera sa Voie.

Les Blessures de l'Ame sont Éternelles,
Aucun repos ne te sera accorde, Pauvre Mortel.
Mourir sera ton seul Honneur, si avant de partir
Tu as su t'offrir à l'Illustre Vampire.

Ma Mort est ici mais ma Vie est Ailleurs,
Vêtu de Noir, je porte le Deuil de l'Humanité.
Maître incontesté de leurs futiles peurs,
Mes Fidèles Guerriers sauront venger le Passé.

Haine, Génératrice de mes Maux,
Essence de mes Désirs, de mes Conquêtes.
Guerre, Dévastatrice de tous ces bas cerveaux,
Mélange les Sangs, libère les Armes de notre Quête.
Souffrance, Amère et fidèle compagne au-delà des Mots,
Guide les vers L'Abîme toutes ces Bêtes
Qui ne savent pas encore que la Lumière règne en Maître,
Là où l'Obscurité guide tous les Êtres.
Je suis le Testament de l'Humanité
L'Heure n'est plus à la pitié
De Sang, ces Mots seront écrits.
Je suis la Déclaration de Guerre
De Sang, ces Mots auront l'Odeur de l'Enfer.
3. Hymne Au Vampire (Acte II) ...Vers une Nouvelle Ère (4:50)
Comme un Soleil perdu dans l'Univers,
J'éclaire vos Vies, brûle vos Âmes.
Mon éclat sera immense et pourtant éphémère:
Le Temps sera alors venu de m'éteindre en Souffle Sanguinaire.
Ainsi je me cristalliserai en une Étoile,
Discrète, Pure, comme les plus Belles toiles,
Perdue à jamais dans l'Univers
Je rejoindrai alors tous mes Frères.

D'autres porteront alors le Flambeau
Et vos Yeux éblouis de nouveau
Pleureront en regardant le Ciel si beau,
Dans lequel luit en moi l'image du Chaos.

La Froide Nuit, alors tombée,
Elle observe désespérément le Ciel...
Elle ne désire et n'envie.
Soudainement, elle se tourne vers l'Humanité,
Silencieuse et perdue dans ces Rêves,
Elle comprend alors que le Monde devrait changer
...Vers une Nouvelle Ère.

Les blessures de l'âme sont éternelles.
Aucun repos ne sera accordé, o pauvres mortels!
Mourir sera ton seul honneur, si avant de
4. Le Cercle de la Renaissance (9:08)
Dans le Désert de mes Nuits,
Le Chaos s'est installé,
Immense et Cynique,
Entraînant au fond de l'Abîme
Le Fleuve de mes Sentiments.

Pour la Splendeur du Néant,
J'ai traversé le Miroir
Et me suis laissé tomber, éternellement,
Dans cet Univers sans Fin.
De la Morte Lune aux Flammes des ténèbres,
Ma Chute sera...
Et quand mon heure sera venue,
Je disparaîtrai afin de réapparaître... Encore.

Dans le Désert de tes Nuits,
Le Serpent a pris place.
Rêve et Réalité ne font plus qu'un
Et le Poison qui coule dans tes Veines
T'ouvre les Portes de l'Au-Delà...
La magie de ses Yeux
T'enivre des Visions les plus Secrètes,
Celles que l'on ne voit qu'une seule fois.
Le Voyage se termine bientôt,
Il reste cette Rivière a franchir
Et les Parfums de l'éternité t'y mèneront.

Chavirer dans les Mers de Sang,
Plonger dans l'Infini de l'Espace,
Brûler tragiquement jusqu'au Trépas;
Mourir afin de Revivre encore.
5. Les Silences d'Outre-Tombe (7:49)
Le Sang des Ancêtres me sera versé,
Afin de donner Vie à un Funeste Futur.
C'est dans l'obscurité que la Lumière surgit,
C'est dans la Noirceur que l'Ame subsiste.

Ouvre les Yeux, afin qu'à jamais
Sa Lumière te mène au bout du Chemin.
Ouvre les Yeux, afin qu'éternellement
Tu puisses lire à travers leurs Mensonges.
Il te faudra laisser la Vie derrière toi,
Ne croire qu'en toi et qu'en l'Eternel.
Pourquoi se satisfaire de l'Ephémère
Alors que l'immortalité t'est offerte?

Heures perdues, Larmes amers,
S'arreter juste pour contempler
L'Eternel et tant de Mystères.
Tant de questions sans réponse,
Tant de Regards noyés dans ces Mers.
Tomber à genou et méditer
Sur les aléas d'une Vie qui n'est pas la mienne.

O Pere , O viens reprendre tes Enfants!
Ils t'ont servi, ils t'ont compris.

Il me reste une éternité a vivre
Au sein de cette Humanité que je maudis,
Et l'Espace est trop grand pour se contenter
De se laisser porter par leurs Mensonges.
La Vie n'est qu'un Rêve et elle doit le rester.
Nous sommes le Vent glacial qui souffle sur la Plaine,
La Lune Noire qui t'obsède et qui t'effraie.
Nous ne sommes qu'un et Légion à la fois.

Le Feu consumera les tiens ainsi que ton Monde absurde
Car on ne peut empêcher le Vent qui souffle sur la Plaine.

Guide-nous vers les Dédales,
Que ta Lumière nous mène à ton Royaume, à notre Trône.
Que notre Repos soit Eternel,
Que ton Règne soit fait sur Terre, comme au Enfers.

O Frère, rejoins notre Armée de Légion
Pour qu'ensemble, notre Mort, nous la construisions.
O Lucifer, viens à tes Fidèles,
C'est toi que nous invoquons.

Seule une Elite sera entendre et comprendre
Les Secrets, les Mystères, les Blessures de l'Ame,
Pour que jamais plus, son Destin ne soit Dérisoire,
Pour que jamais plus ne se consume la Flamme.

O Père, viens reprendre tes Enfants,
Ils ton servi, ils t'ont compris.
O Lucifer, viens punir ces Mourants,
Ton Immense Clarté, ils l'ont salie.
6. Dans les Yeux du Serpent (5:21)
(instrumental)
7. ...À la Mémoire de nos Frères (5:43)
Magique Quiétude qui m'envahit,
Me traîne aux Portes du Repos Éternel;
Comme le Calme avant la Tempête,
Tu masques le Feu qui me dévore
Depuis tant d'années, pour tant de Siècles.
Emmènes-moi là où le brasier illumine le Ciel,
Embrase mon Âme comme tu l'as si souvent fait.
Je vois dans tes Yeux, leurs Édifices se consumer
Par tes Flammes, chaque Nuits, un peu plus...

Le passé est resté gravé à tout jamais
Et le souvenir du Bûcher reste entier.
Notre Vengeance fera ses oeuvres
N'oublie pas : par le Feu, notre pouvoir sera.

L'extase éphémère de cette Drogue ne peut faire totalement oublier
Le Bruit des Armes, l'Odeur du Sang !
Le Levé du Soleil sera le Signe
Que les Hordes Noires s'élancent
Vers ceux qui n'ont que trop oublié
Le Bruit des Armes, l'Odeur du Sang!

Le Temps de la Revanche est arrivé
Et à jamais je serais le Funeste Empereur
D'une Obscure Armée, avide de Sang,
Qui fera régner Violence et Terreur,
Symbolisé par la Croix et le Serpent.
De Dominations en Dominations
Je déchirerai les Âmes et les coeurs.
Je verserai le Sang à profusion
Afin qu'au fond de leur Malheur,
Ils implorent le Sinistre Empereur,
Qu'il leur accorde une dernière faveur.

La Mort, je leur aurais alors interdit
Car la terrible Souffrance subsiste dans la Vie.
Mon Nom sera à jamais dans leur esprit gravé
Alors que ma Vengeance n'aura qu'à peine commencée.

L'Aigle du Mal prend son envol
Pour une destination encore inconnu
Info / Statistics
Bands : 28,299
Albums : 101,886
Reviews : 6,568
Lyrics : 94,476
Top Rating
 Yngwie Malmsteen
Marching Out
 rating : 90.5  votes : 31
 Primal Fear
Jaws of Death
 rating : 85.5  votes : 15
 Dream Theater
Systematic Chaos
 rating : 84  votes : 63