ID
PW
Login  Register  Help
My album reviews/comments My collection My wish list
Dark Sanctuary - De lumière et d'obscurité cover art
Band
Albumpreview 

De lumière et d'obscurité

(2000)
TypeStudio Full-length
GenresAtmospheric Metal, Ambient Metal
LabelsWounded Love Records
Album rating :  87.1 / 100
Votes :  7
Lyrics > D > Dark Sanctuary Lyrics (16) >

De lumière et d'obscurité Lyrics

(9)
Submitted by level Lord Deimos
1. Préludia (2:28)
2. De lumière et d'obscurité (8:20)
Je suis si seul et il fait si froid ici,
Les lacs des cieux me gardent prisonnier,
Une cellule d'où la lumière est bannie,
Je ne suis plus un homme ici, je suis un ange ici.

Depuis 1000 ans je regarde son visage,
Ces larmes de glace sont maintenant les siennes,
L'amour interdit que je porte pour cette femme,
Me fait désormais prisonnier des ténèbres.

Je ne suis plus aujourd'hui qu'un ange triste,
Seul, amoureux de la mère de l'humanité,
Comment le comprendre dans la pureté de mon âme,
mais comment regretter un amour si profond pour cette femme.

Par delà les brumes j'ai perçu des murailles ,
Et le visage de la mort sur son épaule,
Par delà les terres j'ai vu mes funérailles,
Et mon corps se reposer en de tristes sols.
3. Le paradis noir (8:54)
Le sol a glissé sous mes pas,
Je marche dans l'obscurité,
Cette nuit, a sonné le glas,
Où je pleurerai pour l'éternité.

C'est cet endroit nommé le paradis,
Qui me délaisse dans le noir,
C'est ce dieu qui m'a maudit,
Qui me remplit de désespoir.

Les moines de ténébreuses pierres,
M'ont condamné pour un crime,
Mais je pourrai traverser les enfers,
Pour Marie, te revoir dans les cimes.

Pourquoi marcher dans l'obscurité,
Quand je suis un ange blanc,
Je souhaiterais être vivant,
Et ne plus être l'ange damné
4. Rêve mortuaire (4:04)
Dors, dors, petit ange, et rêve de la mort,
Dors, dors, petit ange, demain tu seras mort,
Dors, dors, petit ange, demain tu ne vivras pas,
Dors, dors, petit ange, demain je serai là,
Dors, dors, petit ange, dors et rêve de moi.
5. Cet enfer au paradis (3:45)
Je ne sais que faire de cette vie,
Dans cet enfer au paradis,

J'ai perdu mes ailes et ma liberté,
A cause de celle que j'ai tant t'aimé,

Des larmes de glace sont comme des espoirs,
Lentement ils s'effacent de ma mémoire,

J'aurais tant voulu ne jamais exister,
Ni jamais avoir cru pouvoir aimer,

J'ai tant de haine contre ceux qui ont,
Créé mes peines et mes passions,

Je crie de douleur, j'ai mal et j'ai peur,
J'aimerais tant pouvoir encore la revoir,

J'ai beau crier, elle ne m'entend pas,
J'ai beau pleurer, elle ne m'aimera pas.
6. La chute de l'ange (8:40)
Une lueur scintille dans la nuit,
Et l'ange tombe du haut des cieux,
Les ailes déchirées par son dieu,
Une goutte de plus parmi les pluies.

Son corps a traversé les nuages,
Pour atterrir sur terre, tremblant,
D'un ange, il ne reste plus que le visage,
La pureté de son teint blanc.

L'homme pauvre sera attristé,
Mais du paradis est venue la haine,
Il ne reste plus, sur son visage blême,
Que malheurs et souffrances ignorés.

"Je voudrais dormir une dernière fois,
Oublier ma douleur et Marie,
Déjà je sens naître de la mort l'ennui,
Mais des autres mondes j'ai perdu la foi".
7. Interludia (1:07)
8. Au milieu des sépultures (6:09)
La tristesse éternelle d'un ange sur la terre,
De grandes fontaines de larmes coulant à l'infini,
Les yeux noirs de cet être, fixant la pierre,
Tombée d'une sculpture durant la nuit.

L'enfer a doucement touché notre sol,
Mais de la mort il est si las,
Que même le paradis le désole,
Mourir pour cet empire de glace ?

De roses est recouvert le tombeau,
Que foulera l'ange mélancolique,
Sa main encore posée sur le berceau,
De sa triste sculpture idyllique.
9. Ordre et décadence (6:41)
Libera me, de morte aeterna, in die illa tremenda,
Quando caeli movendi, sunt et terra, dum veneria,
Judicare saeculum per ignem, tremens factum sum ego et timeo,
Dum discussio vererit, atque ventura ira,
Ad te, omnis caro veniet, Eleison, rew miseriae, Eleison,
Dominus deus Sabaoth, Eleison, ad te, omnis caro veniet, Eleison,
Libera me, de morte aeterna, in die illa tremenda,
Quando caeli movendi, sunt et terra, dum veneria.
10. Les entrailles de ce purgatoire (7:05)
Des milliers d'âmes tombent du ciel,
Et les vies et les morts se mélangent,
La terre s'est ouverte de part le cimetière,
Ébranlant les croix et les sépultures.

Les deux armées se sont unis par le feu,
Au milieu des brumes et des vents,
Faisant ainsi vaciller le monde,
Détruisant la vie et gavant la mort.

Les corps tombent du ciel ,
De sang chaud encore ruisselant,
Comme pour nourrir la terre,
Affamée par tant de haine.

De ces deux magnifiques royaumes,
Personne ne viendra fêter la victoire,
Les anges et les démons sont morts,
Dans les entrailles de ce purgatoire.
11. Funérailles (8:12)
Le froid envahit sa pauvre âme,
Quand sa tombe se referme sur lui,
La sculpture aux regards infâmes,
Ferme les yeux, saluant minuit.

Aujourd'hui est mort le paradis,
Dans ce cimetière triste et si brumeux,
Sous le pâle visage de Marie,
En écoutant ce chant miséricordieux.
12. Que mon dernier soupir m'emporte (2:27)
13. Summoning of the muse (Dead Can Dance cover) (4:51)
Info / Statistics
Bands : 28,270
Albums : 101,797
Reviews : 6,567
Lyrics : 94,281
Top Rating
 Judas Priest
Live in London
 rating : 86.8  votes : 15
 Rhapsody
Live in Canada 2005 - the Dark Secret
 rating : 89.1  votes : 16
 Kreator
Endorama
 rating : 82.7  votes : 15