Log In
Register

Crépuscule d'Octobre | Full Album Lyrics

Forteresse - Crépuscule d'Octobre cover art
Band
Album

Crépuscule d'Octobre

(2011)
TypeAlbum (Studio full-length)
GenresAmbient Black Metal
LabelsSepulchral
Album rating :  –
Votes :  0
Lyrics > F > Forteresse Lyrics (28) > Crépuscule d'Octobre Lyrics (6)
Submitted by level 21 록스타 (2017-10-01)
1. Silence d'octobre (2:31)
Le vent se lève et la vie se meurt
Le soleil ne nous réchauffe plus de ses rayons
Bronzés, dorés et écarlates
Les arbres mourants lentement se dénudent de leur fierté

Mais la fierté ne meurt jamais me direz-vous?
Que Mai ramènera la vie, la joie et la liberté?

Trop tard...
Déjà les traîtres lames dansent doucement sur nos veines
Tout s'éteint au crépuscule d'Octobre
2. Le triomphe des douze (7:21)
La paix est morte,
Comme la honte en nos cœurs
Des sanglots au bonheur,
Cette nuit est la dernière

Pour notre drapeau! Pour notre pays! Mes frères!
Notre sacrifice est l’ultime honneur

Soyez au loin la haine salvatrice
Comme un flambeau, éclairant les heures tragiques de la patrie
Cette nuit est la dernière
Et le sang a enrichi la terre

Dieu! Punis nos vils péchés!
Mais nous sommes loin de toi, loin des rois!
Par le feu la nation est purifiée
Dans la noire fumée se trouve la liberté

Sous les débris, les cendres et les poussières
Les charognes, les racines et les vers
Nous trouverons la voie vers un monde nouveau
Assombri mais libre!
3. La lame du passé (9:28)
Par les brumes, je porte mon fardeau
Une lame empoisonnée
À laquelle s'accroche fermement
Les bras de ma patrie

L'homme sage s'est écroulé
Et les saisons ont noirci mes péchés
Invoquons, semons
Chevaliers du pays

Car sous l'arbre par la colline
Un lys en pierre marque l'endroit
Duquel s'écoule en rivière
Le sang de mes ancêtres
4. Mon esprit rôde toujours (6:58)
Un vent discret berce les branches
Murmure un air froid et sinistre
De par les mers, vaisseaux massifs
Chants des canons, armes et milices

Je me souviens de ma fureur
Lorsque j’aperçus l’infanterie
« Ils fléchiront sous ma colère
Ma lame percera ces pourris! »

Des légions en ont traversé
Des forets, rivières et des prés
Nos terres battues et piétinées
A jamais ont été souillées

Je me souviens de ma fureur
Lorsque finalement je tombai
Mais non, jamais je n’oublierai
Mon combat pour la liberté

J’entends encore le vent souffler
Le cri d'hommes à mes côtés
Ceux qui retournèrent à la terre
Qui combattirent avec fierté

Mon esprit rôde toujours
Sur le domaine funeste qui
Abrite parmi les feuilles, les herbes
Ces corps qui tombèrent sur les plaines.
5. Spectres du solstice (9:21)
Nous sommes les fils des vents
Qui se tassent autour du brasier
Brûlant notre histoire sous un vieux chêne
Au nom de Nouvelle-France, la belle

Dans dix-huit tombes obscures
Je cherche les trente-sept clefs
Cachées dans le cœur des cadavres
Pleurant leur mémoire oubliée

Et chaque nuit dans leurs cauchemars
Ils rêvent en chœur de vertes landes
Où s’épanouissent des lys d’un blanc éclatant
Avant de se noyer dans une pluie d’un rouge ancestral
6. Enfants du Lys (9:06)
Souvenez-vous enfants du lys
L’usurpation de nos terres, le vol de nos récoltes
Le mépris conquérant de l’envahisseur

Souvenez-vous enfants du lys
La souillure de nos femmes
Le pillage de nos champs
Nos villes incendiées…

Souvenez-vous enfants du lys
L’insouciance monarchique
L’abandon de nos pères, l’égoïsme de notre mère

Souvenez-vous enfants du lys
La liberté est acquise et non innée
Info / Statistics
Artists : 34,242
Reviews : 7,827
Albums : 121,888
Lyrics : 149,992